Menteurs!

Il fallait oser le dire!

C'est Thierry Ardisson qui l'a dit...

Thierry Ardisson est coutumier des vacheries sur ses petits camarades. Voici ce qu'il déclare par exemple en juin 2017 au magazine Télé Star : «C’est un mercato agité comme on les aime. Au passage, je constate qu’A­les­san­dra Sublet est sortie du jeu. J’avais malheu­reu­se­ment raison de dire à l’époque qu’elle n’avait rien à faire sur France 5, la chaîne de la culture et de la connais­sance. Elle avait répondu que j’étais vieux, jaloux, en fin de carrière. Bien vu» ! Cinglant, non?

Source : Télé Star, juin 2017 Votez! 0 vote(s)

Jean-Michel Blanquer
« Il n'y aura pas de loi Blanquer, j'en serai fier », avait promis le ministre de l'Education en mai 2017. Il s'est visiblement ravisé. En octobre 2018, une loi Blanquer est présenté au Conseil Supérieur de l'Education.
Lire la suite
François Hollande
"Il vaut mieux avoir une cravate de travers et une pensée droite, que l'inverse !". C'est ce qu'a dit François Hollande le 13 juin 2018 devant des enfants dans l'émission "Au Tableau" sur C8.
Lire la suite
Nicolas Sarkozy
Vous pensez que les hommes politiques sont en place pour appliquer la volonté de la majorité des habitants. Alors que pensez-vous de la déclaration suivante de Nicolas Sarkozy au parlement de Strasbourg rapportée par le Daily Telegraph : "Un référendum aujourd'hui mettrait l'Europe en danger. Il n'y aura pas de traité si un réféendum a lieu en France, qui serait suivi par un référendum au Royaume-Uni. La même chose [un vote négatif, comme le vote français en 2005] se produirait dans tous les Etats membres si un référendum y était organisé."
Lire la suite
Aurélie Filippetti
Fin d'année 2012, François Hollande a demandé à ses ministres de ne pas quitter la métropole pour les fêtes. Des rumeurs circulent qu'Aurélie Filippetti, alors ministre de la culture, s'est pourtant rendue à l'Ile Maurice. Interrogé par Europe 1, son cabinet répond : "Non, elle n’est pas allée à l’Île Maurice". Mais des photos publiées par Voici laissent peu de place au doute. La ministre est alors obligée, le 9 janvier 2013, de confirmer au Lab d'Europe 1 son voyage...
Lire la suite
Yoann Gourcuff
Certes, pour être footballeur, il ne faut pas avoir la bosse des maths, mais savoir compter jusque 5 peut être utile. En voici une preuve avec Yoann Gourcuff. Alors que son club (le stade Rennais) a effectué un début de saison délicat (1 victoire, 1 nul, 1 défaite), il déclare sur le site internet de son club : "Cela manque de constance, mais sur l'ensemble, on a été supérieurs à nos adversaires. Les matches sont différents mais on aurait pu tous les remporter. Avec un arbitrage favorable, on pourrait avoir quatre points de plus". Le problème, c'est que c'est impossible! Si la défaite contre Nice (0-1) s'était transformé en match nul, cela ferait un point de plus! Si elle s'était transformée en victoire, cela ferait trois points de plus. Si le match nul contre Montpellier (1-1) s'était transformé en victoire, cela ferait deux points de plus. En combinant un meilleur résultat contre Nice et contre Montpellier, cela ferait trois ou cinq points de plus. Bref, toutes les combinaisons sont possibles...sauf quatre points!
Lire la suite
Nicolas Sarkozy
Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy ne sont pas d'accord sur le contenu de leurs conversations lors de la visite du premier en France fin 2007. D'une part, le dirigeant libyen a assuré que la question des droits de l'homme n'avait pas été évoquée lors des discussions qu'il a eues avec Nicolas Sarkozy, contredisant le président français.
"Nous n'avons pas évoqué, moi et le président Sarkozy, ces sujets", a déclaré le dirigeant libyen dans un entretien accordé à France 2.
Nicolas Sarkozy avait déclaré la veille à la presse : "J'ai dit au président Kadhafi combien il fallait continuer à progresser sur le chemin des droits de l'homme, dans tous ses aspects, tout ce qu'il restait à faire."
Alors, qui dit la vérité???
Lire la suite
Sylvain Maillard
"L'immense majorité, c'est leur choix, oui". Voici ce que déclare Sylvain Maillard au micro de RFI le 5 février 2017. A quoi pouvait-il répondre? Le journaliste l'interrogeait sur les sans-abris dormant la nuit dehors, à propos du nombre donné par Julien Denormandie, qui affirmait qu'il n'était pas plus de 50 (total manifestement très inférieur à la réalité!). Sylvain Maillard défend son camarade en ces termes : "Je suis aussi un élu local parisien et ce qu'il faut savoir, c'est que même dans les cas de grand froid, certains SDF ne souhaitent pas être mis à l'abri (…), c'est leur choix". Le journaliste relance : "Les autres, c'est parce qu'ils le veulent ? Tous les autres, c'est leur choix de dormir dans la rue ?". "L'immense majorité, c'est leur choix, oui" maintient Sylvain Maillard sans sourciller.
Lire la suite
Valérie Pécresse
Nous sommes en décembre 2015, la campagne des régionales bat son plein. Dans un débat public avec son adversaire du Front de gauche, Pierre Laurent, Valérie Pécresse serine un de ses arguments de campagne : elle ne touchera pas au tarif unique du passe Navigo qui est, à l’époque, de 70 euros par mois. Deux ans et demi plus tard, l’abonnement mensuel passe à 75,20 euros, le 1er août 2017!
Lire la suite