Menteurs!

Il fallait oser le dire!

C'est Nicolas Sarkozy qui l'a dit...

Après son élection à la Présidence de la Répubique, Nicolas Sarkozy aurait déclaré selon le monde : "Je vais me retirer, sans doute dans un monastère, pour habiter la fonction, prendre la mesure de la gravité des charges qui pèsent désormais sur ses épaules". Drôle de monastère le yacht de Bolloré!

Source : Le Monde, 5 mai 2012 Votez! 0 vote(s)

Thierry Ardisson
Thierry Ardisson est coutumier des vacheries sur ses petits camarades. Voici ce qu'il déclare par exemple en juin 2017 au magazine Télé Star : «C’est un mercato agité comme on les aime. Au passage, je constate qu’A­les­san­dra Sublet est sortie du jeu. J’avais malheu­reu­se­ment raison de dire à l’époque qu’elle n’avait rien à faire sur France 5, la chaîne de la culture et de la connais­sance. Elle avait répondu que j’étais vieux, jaloux, en fin de carrière. Bien vu» ! Cinglant, non?
Lire la suite
Jawad Boudaoud
Lors de son procès pour avoir hébergé des terroristes de Daech, il déclare : "Je suis fini. Je suis fini. Que je mente ou pas. Je suis fini. Je suis fini. Vous comprenez. Fini. Qu’est ce que je vais faire en sortant ? J’avais un projet de faire un nouveau point de vente de cocaïne. Qui va vouloir s’associer avec moi, maintenant?" Un beau projet pour une future remise de peine!!!
Lire la suite
Manuel Valls
Fin octobre 2016, M. Valls déclare à Bordeaux :"Le revenu universel que je défends, c'est une grande innovation sociale : garantir un revenu à tous et à tout moment." Vous avez bien lu, garanti à vous. Trois mois plus tard, en janvier 2017, sa lutte contre le revenu universel est devenu sa principale attaque contre Benoit Hamon dans la primaire organisée par le parti socialiste.
Lire la suite
Louis Nicollin
En octobre 2007,Rolland Courbis, alors entraîneur du club de Montpellier, est condamné dans l'affaire des transferts de l'OM. Réaction de son président, Louis Nicollin : "Je m'en bas les couilles complet, s'il me fait monter en première division, hein. Bien sûr, s'il vendait de la drogue ou violait les petites filles, ça m'emmerderait.... Ça, j'accepterais pas. Mais pour des conneries pareilles"
Lire la suite
Louis Nicollin
Le 17 juin 2009, s’opposant à la diffusion dans les stades d’un clip contre l’homophobie, Louis Nicollin déclare : « Un clip sur le racisme, je suis prêt à le passer dès demain matin. Mais sur l’homophobie… Après ce sera quoi ? Les femmes battues ? » Sans doute se voulait-il conciliant : « Si la mairie me demande de le passer, je le ferai. Mais je préférerais montrer des filles à poil… »
Lire la suite
Jean-Luc Mélenchon
Il en fut pourtant membre : « Le PS est le seul zoo de France où les animaux se gardent entre eux »
Lire la suite
Laurent Wauquiez
Rappelons que Laurent Wauquiez est diplômé de l'Ecole Normale Supérieure, et a terminé premier de l'agrégation d'histoire. Pour justifier que son parti appelait à l'abstention dans une législative partielle opposant le FN au PS, il déclara : "Pour moi, la politique ce n'est pas regarder les autres. Je n'appelle pas à voter pour des gens dont je ne partage pas les convictions, je défends mes idées et mes valeurs. De Gaulle n'appelait pas à voter Guy Mollet. Assumons nos idées, ce sera déjà bien". Certes, de Gaulle n'a jamais appelé à voter Guy Mollet. Il l'a simplement pris dans son gouvernement de 1958!
Lire la suite
Emmanuel Macron
Durant la campagne présidentielle de 2017, un groupe de scientifiques et de responsables associatifs avait adressé un questionnaire à la plupart des candidats, pour connaître leurs positions sur des sujets de santé publique : tabac, alcool, surpoids, usages abusifs des médicaments et sécurité routière. Concernant ce dernier sujet, et plus particulièrement la limitation de vitesses sur les routes secondaires, la réponse d'Emmanuel Macron est alors claire : «En France, les vitesses sont "impaires" : 30, 50, 70, 90, 110, 130, écrit le candidat. Cela participe de leur lisibilité […] Je suis naturellement favorable, dès lors que les conditions de danger l’imposent, à abaisser la vitesse à 70. Mais abaisser en section courante la vitesse à 80 interrogerait l’ensemble de l’édifice.»
Pourtant, le 9 janvier 2018, le gouvernement annonce que la vitesse sur les routes secondaires sera bien abaissée à 80km/h.
Lire la suite