Bibm@th

Forum de mathématiques - Bibm@th.net

Bienvenue dans les forums du site BibM@th, des forums où on dit Bonjour (Bonsoir), Merci, S'il vous plaît...

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 Re : Entraide (supérieur) » Diagonaliser une matrice » Aujourd'hui 08:18:36

Salut,

si je peux me permettre, je te donne aussi ce lien interne, peut-être pourra t-il lui aussi t'éclairer.
Mais peut-être as tu besoin de revenir à encore plus fondamental, je ne sais pas.

#2 Re : Entraide (supérieur) » les propriétés de la fonction indicatrice d'Euler » Hier 10:56:21

adnanemohib99 a écrit :

m et n premiers entre eux ⇒ φ(mn)=φ(m).φ(n)
------------------------------------------------------
la démonstration s'il vous plaît

Salut,
Tu te prends par la main et tu cherches sur la toile chez Wikipedia par exemple et là, magnifique, tu trouves.
L’avantage est que tu n’auras à remercier personne, ni saluer, d’ailleurs  !
Bonne journée !

#3 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités et fourberie » 02-06-2020 18:10:19

Judy a écrit :
freddy a écrit :

Hello,

pour moi, le piège de l'énoncé n'est pas "exactement", mais l'idée qu'on se fait du pb : on pense qu'on tire 6 chaussettes parmi huit et on veut calculer la proba d'avoir 3 paires en main, comme quand on a 5 paires grises et 5 paires noires dans le tiroir de la commode, indiscernables au toucher , qu'on ne peut pas allumer la lumière car Madame dort par exemple, et on demande combien de chaussette prendre au hasard pour être sûr d'avoir une paire de même couleur (la bonne réponse est 3 bien sûr) car on va au bureau en costume-cravate :-)

Ici, on ne tire pas des chaussettes une à une, on les arrange sur le même présentoir, à l'aveugle.
Ce truc est du même ordre que le biais psycho cognitif dont parlait récemment yoshi dans un petit problème sympa.

Oui, c'est tout à fait ce qui m'a bloquée

yoshi a écrit :

Re,

Pourtant, je connais ça depuis longtemps, et dans ta version il manque deux étapes, donc transformation non continue, je partage l'avis de freddy...


@+

Il n'est pas correct de faire abstraction d'étapes  en mathématiques (question sérieuse) ?  L'implicite, les ellipses ne sont pas permises ?

Re,

comme dit yoshi, l'ellipse et l'implicite nuisent à la compréhension.
Par exemple, dans le cours d'arithmétique ( PUF, 1970) du très grand Jean-Pierre Serres, plusieurs propositions sont démontrées par un "Evident" qui ne devait l'être que pour lui et une toute petite poignées de petits génies en herbes à l'ENS d'Ulm. Perso, j'ai consulté d'autres ouvrages, pas assez fort en maths pour me contenter de cet évident qui en a agacé beaucoup, dommage pour nous.

En tout cas, je n'ai jamais utilisé cette expression en cours en raison de la terrible conséquence dans l'esprit de celui qui ne voit pas tout de suite cette évidence, il se pense, très sûrement à tort mais le mal est fait, idiot ou stupide, je crois que ça a marqué des générations d'étudiants, un vrai gâchis ... On sait depuis longtemps que les modes d'acquisition ne sont pas uniques et qu'il faut la patience et le talent d'un pédagogue qui aime transmettre pour que presque tout le monde y ait accès. A l'époque, il y avait presque une culture de l'élitisme qui élimine à tout va, finalement préjudiciable à bien des égards : au plan individuel, collectif, économique, diversité, dynamisme et créativité de la recherche ... Quel gâchis quand j'y pense. Je me souviens comment, à quelques reprises, avoir cherché à comprendre pourquoi je n'étais pas compris et, tout d'un coup, trouver la voie d'accès et voir dans le regard au début un peu perdu de l'étudiant, cette lumière qui me dit "Ah oui, je vois, merci". J'aimais bien l'expression raccourcie de mon petit dernier (30 ans bientôt), qui résumait tout : "Ah oui, pas con !" et la satisfaction qu'on en tire.
Je me souviens enfin un gars très fort, un très bon copain qu'un salaud de crabe a emporté brutalement un jour, reçu deux fois à l'X car il voulait Ulm qui n'en voulait pas, on était en 1965/66, qui souffrait de ne pas arriver à expliquer ce qu'il voyait clairement dans son esprit. Avec lui, ce n'était jamais « évident », il cherchait parfois en vain, à se faire comprendre pour le plaisir de partager ce qu'il avait, lui, compris.
Dernier souvenir, une élève de TC qui redoublait et à qui je donnais des petits cours. Souvent elle me demandait pourquoi, avec moi, elle comprenait, et pourquoi elle avait tant de mal en cours ... je la regardais en souriant et lui proposais de continuer :-) ... oui, elle a eu son bac avec une bonne mention, je crois qu’elle est devenue prof de maths :-)

#4 Re : Entraide (supérieur) » Divisibilité par 8 » 02-06-2020 15:47:40

Salut,

j'irais une poil plus vite, en ce sens que tu as ce terme $4k(k+1)$, remarquer que le produit de deux termes entiers consécutifs est nécessairement pair et conclure que $4k(k+1)$ est un multiple de 8.

#5 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 02-06-2020 15:23:43

Salut,

Et moi, j’ai encore des trucs à apprendre quand je lis ton code ! Mais bon, j’aime bien ce langage de programmation, il est simple, souple et subtil à la fois ! Le problème est que je ne le connais pas vraiment, je découvre, et donc je suis plus concentré sur ce que je veux faire que sur comment faire mieux, plus court et plus efficace, mais ça viendra !

#6 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités et fourberie » 02-06-2020 13:32:45

Judy a écrit :

Bonjour,
Lors d'un quiz sur le net  (Le Myriogon à 1H07mn d'émission) , la question suivante :

Avec 4 paires de chaussettes, quelle est la probabilité (en %) de reconstituer, les yeux bandés, exactement 3 paires ? La réponse est 0 % , mais je ne saisis pas la réponse. Le raisonnement m'échappe... Pourriez-vous m'éclairer, svp ?

Hello,

pour moi, le piège de l'énoncé n'est pas "exactement", mais l'idée qu'on se fait du pb : on pense qu'on tire 6 chaussettes parmi huit et on veut calculer la proba d'avoir 3 paires en main, comme quand on a 5 paires grises et 5 paires noires dans le tiroir de la commode, indiscernables au toucher , qu'on ne peut pas allumer la lumière car Madame dort par exemple, et on demande combien de chaussette prendre au hasard pour être sûr d'avoir une paire de même couleur (la bonne réponse est 3 bien sûr) car on va au bureau en costume-cravate :-)

Ici, on ne tire pas des chaussettes une à une, on les arrange sur le même présentoir, à l'aveugle.
Ce truc est du même ordre que le biais psycho cognitif dont parlait récemment yoshi dans un petit problème sympa.

#7 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 01-06-2020 22:50:40

Hello,

voici une réponse à la première question de yoshi.
L'idée de ce code repose sur le calcul du nombre de décimale entre deux intervalles du genre 99 et 999, puis 999 et 9999,  ...
Entre chacune de ces bornes, le nombre de décimale est égal à $9\times n\times 10^{n-1}$, où $n$ est le nombre de décimale de la borne supérieure : 1 (unité), 2 (dizaine), 3 (centaine), …

Ainsi, on a $9$ décimales de 1 à 9, ou $9+2\times 9\times 10 =189$ de 1 à 99, ou $9+2\times 9\times 10 + 3\times 9\times 10^2 =2.889$  de 1 à 999, ou encore $9+2\times 9\times 10 + 3\times 9\times 10^2+ 4\times 9\times 10^3 =38.889$ de 1 à 9.999 et ainsi de suite. Donc on cherche à savoir dans quel intervalle se positionne le nombre de décimale en question, puis on déduit le nombre concerné et le chiffre dans ce nombre grâce à une petite division euclidienne.

Le code que je propose n'est rien d'autre que la programmation de la méthode que j’utilise pour résoudre le problème à la main.
J'espère qu'il n'y a pas d'erreur et je regarde la seconde question :-)


# procedure pour trouver une décimale précise de la constante C de Champernowne
from random import randint
n=int(input("entrez un nombre entier quelconque : ", ))
if n <= 0:
    n=randint(10,2500000)
digit=9
rang=9
cpt=1
numer=n
if n > 9 :
    while n > digit :
        cpt+=1
        digit +=9*cpt*10**(cpt-1)
        rang += 9*10**(cpt-1)
       
    rang -=9*10**(cpt-1)
    digit -= 9*cpt*10**(cpt-1)
    n -= digit
    p,r = divmod(n,cpt)
    if r == 0:
        number=rang+p
    else:
        number=rang+p+1
    decompo = [int(c) for c in str(number)]
    print(number,n,p,r)
    print("la décimale de rang",numer,"est le chiffre ",decompo[r-1]," du nombre",number)

else:
    print("vous ne savez pas compter ?!!!")
 

la décimale de rang 49 est le chiffre  9 du nombre 29
la décimale de rang 234 est le chiffre  4 du nombre 114
la décimale de rang 500 est le chiffre  0 du nombre 203
la décimale de rang 1000 est le chiffre  3  du nombre 370

#8 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités et fourberie » 01-06-2020 15:23:40

Judy a écrit :

*TILT* Ça y est, je comprends pourquoi le mot "exactement" était à considérer (cf les commentaires du tchat du quiz) !  3 et pas davantage... Merci Valoukanga !

Salut,

je ne suis pas du tout d'accord avec ta signature :-)

Le quotient cheval/oiseau est égal à $\pi$ car tout d'abord, on se souvient qu'un oiseau est une bête à ($\beta$) L, donc les L se simplifient. Au numérateur, il nous reste donc un CHEVA qui se retourne en VACHE. Là, on remarque qu'une vache est une bête à PI, donc les $\beta$ se simplifient et il reste PI ;-)

C'est un truc de "taupin" !

#9 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités » 29-05-2020 19:52:29

Louane a écrit :

Oh ok, je viens de comprendre mon erreur !
Merci beaucoup.

T'es la bienvenue !

C'est amusant à faire, regarde.

\begin{array}{c|c|c|c} \rm catégorie & \rm filles & \rm garçons & \rm total \\ \hline poussin & 04 & 16 & 20 \\ \hline benjamin & 06 & 09 & 15 \\ \hline minine & 18 & 27 & 45 \\ \hline cadet & 06 & 14 & 20 \\ \hline total & 34 & 66 & 100 \end{array}

#10 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités » 29-05-2020 17:19:48

Non, non !
Tu as 80 % de 20 poussins = Garçons !
Ta répartition au dessus est fausse !

#11 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités » 29-05-2020 16:55:18

Louane a écrit :

C'est fait.
Pour être plus précise, ce qui me pose problème est le fait que je n'arrive pas (ou ne peut pas ?) introduire les informations données dans les deux premières phrases sur ce même tableau.

Alors donne moi ta répartition, stp !

#12 Re : Entraide (collège-lycée) » Probabilités » 29-05-2020 16:19:31

Salut,

il faut commencer pas faire le tri pour bien répartir ton petit monde dans les catégories.
Tu croises dans un tableau à double entrée GARCONS / FILLES avec POUSSINS - BENJAMINS - MINIMES - CADETS

Commence, et on te dira !

#13 Re : Enigmes, casse-têtes, curiosités et autres bizarreries » Question de logique... » 27-05-2020 12:50:32

Re,

je retente :

proposition

On veut vérifier que "Pair =>Bleu mais il n'est pas question de s'assurer que "Bleu => Pair" c'était mon erreur. D'ailleurs, si la carte Bleue renvoie à un numéro impair, la proposition initiale n'est pas pour autant invalidée. Je n'avais pas assez réfléchi, mais bon, j'avais 10 % de chances de trouver tout de suite. Pas content quand même !!!

Donc je propose de retourner deux cartes : celle où figure le numéro 8 et celle sur laquelle figure la couleur Verte, seule manière de vérifier la proposition "si nombre pair, alors couleur bleue".
En effet, la 8 peut renvoyer à vert, mais si elle renvoie à bleu, il faut vérifier une seconde hypothèse : quel nombre cache la verte ? Car s'il est pair, la proposition est invalidée.
C'est un peu coton, mais finalement très instructif, merci yoshi !

#14 Re : Enigmes, casse-têtes, curiosités et autres bizarreries » Question de logique... » 27-05-2020 11:21:37

yoshi a écrit :

Nan !
Pas du tout
Tu gèles totalement...
Désolé.
C'est un test, mis au point en 1962 par un spécialiste en psychologie cognitive, auquel moins de 10% des personnes ayant tenté de répondre ont trouvé la bonne réponse...
En fait, il semblerait qu'on soit piégé par un biais induit par les mots utilisés.

@+

Mewde …
Bon, je vais regarder mieux, mais je suis très vexé, tu t'en doutes :-)

PS : OK, je viens de comprendre le biais, je savais déjà que je ne savais pas lire (en réalité, je vais parfois trop vite quand une intuition me traverse l'esprit), ça se confirme :-)

#15 Re : Enigmes, casse-têtes, curiosités et autres bizarreries » Question de logique... » 27-05-2020 10:50:14

Salut,

je viens de trouver, sans regarder Fred. En effet, c'est très amusant à faire :-)

une idée

il suffit de retourner la carte bleue pour vérifier l'assertion.

Très amusant car ces problèmes de logique me perturbent toujours un peu, au début ! Traumatisme d'enfance :-)

#16 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 26-05-2020 09:51:56

Bonjour yoshi,

je ne vais pas te faire injure, j'ai vu que tu avais posté à ce sujet ! Mais je n'ai que vu, pas lu, donc je vais essayer de faire un truc qui répond à ta première question.

Pour la question de la date anniversaire, si au début, elle interroge, très vite, on comprend qu'il s'agit ni plus ni moins que d'un nombre qu'on verra apparaître à un moment donné dans la fabrication du nombre de Champer - en réalité, il s'agit de la constante de Champernowne, économiste et mathématicien anglais - (d'ailleurs, on aurait aussi pu écrire 19910728 = mon petit dernier) et la réponse est immédiate : ben oui, il est certain qu'on le rencontrera, et mieux que ça, on le rencontrera un nombre infini dénombrable de fois puisque on aura par exemple 15 031 989 (mon petit second) une fois, puis 115 031 989 une seconde fois puis 215 031 989 une troisième fois … usw ! Il est très amusant, ce nombre de Champernowne, je ne connaissais pas.
Pour finir, je sais qu'on rencontrera aussi ce nombre 23081981150319892807199125032017 et pas qu'une seule fois, je te laisse devine ce qu'il représente :-)

Après, je vais aussi regarder la CLE, mais je crois que tu as aussi écrit là-dessus, je vais éviter de te regarder ;-)

PS : j'ai passé un petit moment à remonter cette constante, je connaissais l'économiste-statisticien mais pas le mathématicien. Je cherchais une formule pour la construire, j'ai compris que ça ne servirait à rien pour chercher sa nième décimale, sujet classique en programmation si j'ai bien compris. Maintenant, je peux réfléchir à une méthode :-), c'est un joli sujet !

#17 Re : Cryptographie » Décrypter un Code / Voici une énigme à résoudre » 25-05-2020 13:19:32

Taudou a écrit :

Rossignol, tu m'impressionnes !
On dirait que c 'est évident pour toi...

Salut,

je crois en effet qu'il est exceptionnellement doué, du moins de mon point de vue, qui ne connait rien au sujet.

#18 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 25-05-2020 09:22:48

Salut,

Tu entres dans l’analyse des martingales possibles pour gagner à la roulette. Celle là est le paradoxe de Saint Petersbourg qui suppose, comme toutes les autres, de disposer d’une richesse infinie. Les casinos ont fini par plafonner les mises et donc, plus de sujet. Le mien est de coder une situation pour apprendre le code, le reste ne m’intéresse pas vraiment, désolé.

Là, je vais voir à coder un autre petit sujet, toujours pour m’entraîner. Si tu as des idées, je suis preneur !

#19 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 24-05-2020 09:47:42

Salut !

Tu me flattes ! En réalité, c’est assez simple et le code l’est tout autant, il faut en revanche construire la liste des paris possibles, c’est le plus long. J’avais oublié le sizain, je viens de l’intégrer.

Pour les paris, il faut avoir devant soi une table de roulette pour comprendre les combinaisons qui sont très visuelles : un numéro seul ou deux numéros adjacents ou 3 numéros sur la même ligne transverse ou 4 numéros adjacents ou ..
Le principe est que plus tu joues de numéros, plus tu as de chance de gagner et bien sûr, moins tu gagnes si le numéro rentre. Je vais mettre le lien sur tous les paris possibles.

En faisant des simulations, j’ai compris pourquoi les gens jouaient : on perd sur la distance, l’espérance mathématique est négative, mais on peut un peu gagner de temps en temps, et donc, on a envie de rester à la table de jeu. Mais il faut avoir un peu d’argent aussi car accepter de perdre 1.000 € en une seule soirée n’est pas donné à tout le monde.

Et c'est encore un peu plus pernicieux car avec 1.000 €, on sort vite de la table, et donc, il faut venir avec plus pour espérer ne pas trop perdre dans la soirée, avec le risque de tout perdre tout de même ... On voit bien à quelle classe sociale c'était finalement réservé :-)

PS : pour les paris, j'avais trouvé ça, assez simple à comprendre.

#20 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 23-05-2020 23:11:13

Hello,

et voilà le boulot, je suis preneur d'idées et méthodes pour raccourcir le code, en particulier pour saisir toutes les situations de pari à la roulette française.

PS : je pense que j'ai assez bien amélioré, l'outil est vraiment souple !


# Code d'une simulation du jeu de la roulette au casino
# Pour info, à ce jour, je ne suis jamais entré dans un casino, sauf pour y faire des courses :-)

from random import randrange, randint

# Déclaration des variables de départ et fabrication des listes de paris possibles
capital = 5000 # On a 1000 € au début du jeu
plafond = 15000 # montant de la capital acquise qui me fait quitter la table
temps = 100 # je quitte la table au bout de "temps" parties pour mon équilibre mental
richesse = capital # mesure de la richesse max détenue au cours de la partie
borne_inf = 1
borne_sup = 151

liste=[i for i in range(37)] # 36 numéros pleins qui paient 35 fois la mise
listebis=["Rouge","Noir","Manque","Passe","Pair","Impair"] # les chances simples qui paient une fois la mise
liste.extend(listebis)

# liste des gains par multipe et les chances associées, logiquement
        # on commence par les douzaine, regroupement de 12 numéros, soit par colonne, soit dans un groupe, ils paient 2 fois la mise
colonne_1 = [i for i in range(1,35,3)] # rang 43
colonne_2 = [i for i in range(2,36,3)] # rang 44
colonne_3 = [i for i in range(3,37,3)] # les 3 jeux sur les 3 douzaines en colonne rang 43 à 45
douzaine_1 = [i for i in range(1,13)] # rang 46
douzaine_2 = [i for i in range(13,25)] # rang 47
douzaine_3 = [i for i in range(25,37)] # rang 48

liste.append(colonne_1)
liste.append(colonne_2)
liste.append(colonne_3)
liste.append(douzaine_1)
liste.append(douzaine_2)
liste.append(douzaine_3)

        # on organise les transverses de rang 49 à 60 qui paient 11 fois la mise
transverse=[[i,i+1,i+2] for i in range(1,35,3)]
liste.extend(transverse)

        # on ajoute les sizains qui paient 5 fois la mise, 11 éléments, de rang 61 à 71
sizain=[[i for i in range(1,7)],[i for i in range(4,10)],[i for i in range(7,13)],[i for i in range(10,16)],[i for i in range(13,19)],[i for i in range(16,22)],
        [i for i in range(19,25)],[i for i in range(22,28)],[i for i in range(25,31)],[i for i in range(28,34)],[i for i in range(31,37)]]
liste.extend(sizain)

        # au tour des carrés du rang 72 à 93 qui paient 8 fois la mise
carre=[[i,i+1,i+3,i+4] for i in range(1,32,3)]
carre_1=[[i,i+1,i+3,i+4] for i in range(2,33,3)]
carre.extend(carre_1)
liste.extend(carre)

        # et enfin les paris à cheval sur deux nombres adjacents 57 éléments, ils paient 17 fois la mise
cheval = [[i,i+3] for i in range(1,34)]
cheval_1 = [[i,i+1] for i in range(1,35,3)]
cheval_2 = [[i+1,i+2] for i in range(1,35,3)]
cheval.extend(cheval_1)
cheval.extend(cheval_2)
liste.extend(cheval)

        # je ne traite pas pour l'instant des mises à cheval sur les groupes de douze numéro qui paient une demi fois la mise :-)
print(len(carre))
print(len(sizain))
print(len(cheval))
print(len(liste))
print(liste)

noir=[2,4,6,8,10,11,13,15,17,20,22,24,26,28,29,31,33,35]
rouge=[1,3,5,7,9,12,14,16,18,19,21,23,25,27,30,32,34,36]

continuer_partie = True # Booléen qui est vrai tant qu'on continue à jouer
cpt=0 # va décompter le nombre de paris effectués
Win=[0,0] # montant des gains et nombre de paris gagnés
TabWin = [0 for i in range(36)] # nombre de gain par multiple

print("Vous vous installez à la table de roulette avec pour ", capital, "€ en plaque de jeu")

while continuer_partie: # Tant qu'on doit continuer la partie
    # on demande à l'utilisateur de saisir le nombre sur lequel il va miser
    # on convient que 37 = rouge, 38 = noir, 39 = manque, 40 = passe, 41 = pair et 42 = impair
    cpt += 1
    richesse = max(richesse, capital)
    # On sélectionne le montant du pari
    mise = 0
    if capital/10 > 1:
        mise =randint(1,min(30,capital/10))*10 # mise aléatoire de 10, 20, ... 50 euros
    else:
        mise=capital # il joue tout son tapis
    #print("montant du pari =",mise, "€")
    # Numéro parié
    nombre_mise = randint(borne_inf,borne_sup)
    if nombre_mise < 37:
        print("  vous avez misé",mise,"€ sur le numéro",liste[nombre_mise], " qui paie 35 fois la mise !!! ... Rien ne va plus")
    elif nombre_mise in [i for i in range(37,43)]:
        print("     vous jouez une chance simple",liste[nombre_mise], " qui paie une fois la mise ! ... Rien ne va plus")
    else:
        print("   vous avez joué ",mise,"€ sur",liste[nombre_mise], " qui paie",int((36-len(liste[nombre_mise]))/len(liste[nombre_mise])),"fois la mise !... Rien ne va plus")
       

    # Le nombre misé et le montant de la mise ont été sélectionnés par l'utilisateur, on fait tourner la roulette, rien ne va plus !
    # Tirage
    numero_gagnant = randrange(37)
    if numero_gagnant > 0:
        if numero_gagnant in noir:
            couleur="Noir"
        else:
            couleur="Rouge"
        if numero_gagnant % 2 ==0:
            parite="Pair"
        else:
            parite="Impair"
        if numero_gagnant <= 18:
            long="Manque"
        else:
            long="Passe"
        print("  La roulette tourne... ... et s'arrête sur le numéro", numero_gagnant,couleur,parite,"et",long)
       
        # Résultat et calcul des gains éventuels

        if nombre_mise <= 36:
            if numero_gagnant == nombre_mise:
                print(" Félicitations ! Votre gain est égal à ", mise * 35, "€ !")
                capital += mise * 35
                Win[0]+= mise * 35
                Win[1]+=1
                TabWin[35] += 1
            else:
                print("    Bad luck, you lose !")
                capital -= mise
                TabWin [0] += 1
               
        elif nombre_mise in [i for i in range(37,43)]:
            if nombre_mise in [liste.index(couleur), liste.index(parite), liste.index(long)] :
                print("  Vous avez misé sur la bonne chance simple. Vous obtenez", mise, "€")
                capital += mise
                Win[0]+=mise
                Win[1]+=1
                TabWin[1] += 1
            else:
                print(" Même là, sur une chance simple, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas !")
                capital -= mise
                TabWin [0] += 1
               
        elif nombre_mise > 42 and numero_gagnant in liste[nombre_mise]:
            mu=len(liste[nombre_mise])
            mu=int((36-mu)/mu)
            print("     Goof job guy, you win",mise*mu,"€")
            capital+=mise*mu
            Win[0]+=mise*mu
            Win[1]+=1
            TabWin[mu] += 1
                       
        else:
            print("  combinaison : Désolé, ce ne sera pas pour cette fois, vous perdez votre mise !")
            capital -= mise
            TabWin[0] += 1

    else:
        if nombre_mise > 36:
            print(" Désolé, le zéro rafle les mises")
            capital -= mise
            TabWin[0] += 1
        else:
            while numero_gagnant <=0:
                print("il faut relancer la bille car le 0 est sorti")
                numero_gagnant = randrange(37)
                print("La roulette tourne...  rien ne va plus ... et voilà le numéro gagnant :", numero_gagnant)
                if numero_gagnant == nombre_mise:
                    print("Bingo,le numéro sorti est le vôtre, la table rembourse votre mise de",mise,"€")
                    TabWin[0] += 1
                else:
                    print("Désolé, c'est perdu")
                    capital -= mise
                    TabWin[0] += 1
       
    # On interrompt la partie si le joueur est ruiné
    if capital <= 0:
        print("  Vous êtes ruiné cher ami ! C'est la fin de la partie, salut et bon retour !")
        continuer_partie = False
    elif capital >= plafond:
        richesse=max(richesse,capital)
        print("        Pour le personnel, merci!")
        continuer_partie = False
    elif cpt >= temps:
        richesse=max(richesse,capital)
        print("  Bonsoir messieurs, j'en ai assez, merci, je rentre avec",capital," €, j'ai gagné dans la soirée", Win[0]," c'est assez pour moi !")
        continuer_partie = False
    else:
        # On affiche la capital du joueur
        print("Vous disposez de ", capital, "€ et avez joué",cpt,"fois")
        if cpt % 100 == 0:
            quitter = input("Souhaitez-vous quitter la table (o/n) ? ")
            if quitter == "o" or quitter == "O":
                print("Vous quittez le casino après avoir gagné ",Win[1],"fois et",Win[0],"€")
                continuer_partie = False
    print("          ***")
       
print("Merci de la visite, vous avez joué",cpt,"fois, au revoir et à bientôt")
print("Vous quittez le casino après avoir gagné ",Win[1],"fois et",Win[0],"€ et détenu jusqu'à",richesse,"€")
print(TabWin)

 

#21 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 21-05-2020 09:48:33

Salut,

Pour répondre à yoshi, en effet, les fonctions sont une forme moderne des subroutine et des Goto. Merci ! Je travaille sur le code du jeu de la roulette, pour m’entraîner !

#22 Re : Entraide (collège-lycée) » Nombres complexes » 19-05-2020 07:48:20

Sandman a écrit :

Bonjour,

Tu mets l'énoncé, mais tu ne précises pas où tu bloques.

Salut,

Oui, tu as raison. Je pense qu’il ne sait pas comment commencer, il a besoin d’une piste, d’une idée. Alors, voilà : si le quotient est réel, alors la partie imaginaire a disparu. Donc raisonner en (module, argument).

#23 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 18-05-2020 20:11:22

Hello,

Je pense qu’il faut que je fasse quelques exos d’application pour bien capter les trucs spécifiques, sinon, les vieux réflexes vont rester. Je vais chercher ça !

PS : et merci à yoshi pour l’interprétation des outils du code du camarade, ça facilite bien la lecture. J’aime bien ce code et je comprends pourquoi il est enseigné au lycée, il est souple et assez intuitif, mais comme pour une langue vivante, il faut avoir du vocabulaire et bien connaître sa grammaire :-)

#24 Re : Programmation » Comment "aller vers" en Python » 18-05-2020 14:00:53

Mohspace a écrit :

@freddy: J'espère que ça t'aidera pour monter en puissance avec Python car c'est un langage qui permet de faire plein de choses très vite (temps passé à coder, pas forcément le temps d'exécution). Je t'encourage à te documenter sur les structures de données : listes (aussi piles et files), sets, maps/dictionnaires ... et surtout comment les utiliser de manière pratique.
Pour répondre à ta question sur les goto, leur utilité est réelle dans des contextes très particuliers et dans des langages proches de la machines (Assembleur voire C, Fortran, ...): leur but étant d'optimiser le nombre de micro opérations exécutées. De nos jours, pour le grande majorité des programmeurs, ces soucis ne se posent plus : les machines sont très performantes + les compilateurs/interpréteurs sont pas mal optimisés pour faire le job à notre place :)
Merci en tout cas pour cet exercice très intéressant !

Salut et merci beaucoup !

Si tu vas sur la partition "énigmes …", il y a quelques sujets du même acabit où on peut s'amuser à pythonner, sans compter les problèmes de proba que certains nous posent, tu y croiseras l'ami yoshi qui s'amuse comme un fou :-)

#25 Re : Entraide (collège-lycée) » Lois à densité » 18-05-2020 10:12:01

Maenwe a écrit :

Bonjour,
que veux tu dire par "P(0≤0,445≤1,6)" ?

Salut,

j'ai bien peur qu'elle mélange des notions, c'est dommage ...

Pied de page des forums