Cryptographie!

Le chiffre des 4 carrés

Description
  Le chiffre des quatre carrés est un chiffre inventé par Félix Delastelle, un cryptographe amateur français, et publié dans son livre Traité élémentaire de cryptographie en 1902. C'est un chiffre de substitution digraphique, au sens qu'il remplace des bigrammes (groupe de deux lettres) par d'autre bigrammes.

  Le chiffre de Delastelle se présente sous la forme de 4 tableaux carrés 5×5, que l'on écrit eux-mêmes dans un carré plus grand. Chaque carré contient les 25 lettres de l'alphabet (on identifie le I et le J, ou on oublie le W). Dans les carrés en haut à gauche et en bas à droite, ces 25 lettres sont écrites dans l'ordre alphabétique. Dans les deux autres carrés, elles sont écrites dans un ordre quelconque (et pas forcément le même ordre). On obtient donc un tableau qui ressemble au suivant :

 A   B   C   D   E        Q   Y   A   L   S 
 F   G   H   I   K        Z   C   R   X   E 
 L   M   N   O   P        F   O   M   W   B 
 Q   R   S   T   U        V   I   T   G   U 
 V   W   X   Y   Z        P   D   K   N   H 
 
 L   W   D   A   K        A   B   C   D   E 
 B   C   G   N   H        F   G   H   I   K 
 O   I   X   E   M        L   M   N   O   P 
 Z   U   P   Q   R        Q   R   S   T   U 
 S   T   V   Y   F        V   W   X   Y   Z 

  Imaginons maintenant que l'on veuille chiffrer le message VITESSE DE LA LUMIERE avec les 4 carrés précédents. On commence par découper le message en bigrammes de la façon suivante :

VI TE SS ED EL AL UM IE RE
(quand le message ne comporte pas un nombre pair de lettres, comme c'est le cas ici, on le complète avec une lettre nulle). On chiffre ensuite chaque bigramme de la façon suivante. On cherche d'abord la première lettre du bigramme dans le premier carré (en haut à gauche). On cherche la deuxième lettre du bigramme dans le dernier carré (en bas à droite). On regarde ensuite quelle est la lettre qui est à l'intersection de la ligne de la première lettre et de la colonne de la seconde : cette lettre est la première du bigramme chiffré. On cherche ensuite la lettre qui est à l'intersection de la colonne de la première lettre et de la ligne de la seconde : cette lettre est la seconde du bigramme chiffré :

 A   B   C   D   E        Q   Y   A   L   S 
 F   G   H   I   K        Z   C   R   X   E 
 L   M   N   O   P        F   O   M   W   B 
 Q   R   S   T   U        V   I   T   G   U 
 V   W   X   Y   Z        P   D   K   N   H 
                                            
 L   W   D   A   K        A   B   C   D   E 
 B   C   G   N   H        F   G   H   I   K 
 O   I   X   E   M        L   M   N   O   P 
 Z   U   P   Q   R        Q   R   S   T   U 
 S   T   V   Y   F        V   W   X   Y   Z 

  Autrement dit, dans l'exemple précédent, on remplace le bigramme VI par le bigramme NB. On répète l'opération pour chaque bigramme et on trouve : NBUAT PLKQM QOIME AUW.

  La méthode de chiffrement des quatre carrés permet de faire assez simplement une substitution de groupes de deux lettres, ce qui rend plus difficile le cassage du chiffre par analyse des fréquences, car il faut analyser désormais 26×26=676 bigrammes. Il est ainsi relativement sûr lorsque les messages transmis sont assez courts.
Chiffrez vos messages par le chiffre des quatre carrés
Message
Tableau en haut à droite
Tableau en bas à gauche
     
Message codé :