$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Rudolf Lipschitz (14 mai 1832 [Königsberg] - 7 octobre 1903 [Bonn])

Rudolf Lipschitz est né le 14 mai 1832 à Königsberg, dans une famille de riches propriétaires terriens. Très jeune, il étudie à l'Université de Königsberg, où il suit notamment les cours de Franz Neumann, puis, comme il est de coutume à cette époque, il complète sa formation dans une autre université, à Berlin, où domine la figure de Dirichlet. Des problèmes de santé l'obligent à interrompre ses études pendant un an; il termine son doctorat en 1853. Il doit attendre 1857 et enseigner entretemps au lycée avant d'obtenir un poste à l'université de Berlin. Il enseigne ensuite deux ans à l'Université de Breslau, avant de s'installer définitivement à Bonn en 1664. Il y assiste aux débuts de Félix Klein.

La production mathématique de Lipschitz est extrêmement variée. Il est surtout célèbre pour son amélioration des conditions de Cauchy concernant l'existence et l'unicité des solutions d'une équation différentielle, introduisant à cette occasion les fonctions qui portent son nom. Il était également un spécialiste de la géométrie différentielle introduite par Riemann, et il chercha notamment des invariants sur les surfaces par changements de coordonnées. On lui doit aussi des travaux en théorie algébrique des nombres, ou encore en mécanique classique.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Lipschitz

Les mathématiciens contemporains de Lipschitz (né en 1832)
  • Giulio Ascoli (né en 1843)
  • George Boole (né en 1815)
  • Georg Cantor (né en 1845)
  • Arthur Cayley (né en 1821)
  • Gaston Darboux (né en 1842)
  • Richard Dedekind (né en 1831)
  • Paul Du Bois Reymond (né en 1831)
  • Gottlob Frege (né en 1848)
  • Jean-Frédéric Frénet (né en 1816)
  • Georg Frobenius (né en 1849)
  • Francis Galton (né en 1822)
  • Josiah Willard Gibbs (né en 1839)
  • Jørgen Pedersen Gram (né en 1850)
  • Francis Guthrie (né en 1831)
  • Hermann Hankel (né en 1839)
  • Heinrich Eduard Heine (né en 1821)
  • Charles Hermite (né en 1822)
  • Camille Jordan (né en 1838)
  • Félix Klein (né en 1849)
  • Sofia Kovaleskaya (née en 1850)
  • Leopold Kronecker (né en 1823)
  • Edmond Laguerre (né en 1834)
  • Sophus Lie (né en 1842)
  • Edouard Lucas (né en 1842)
  • Gösta Mittag-Leffler (né en 1846)
  • Max Noether (né en 1844)
  • Bernhard Riemann (né en 1826)
  • Hermann Schwarz (né en 1843)
  • Ludwig Sylow (né en 1832)
  • James Sylvester (né en 1814)
  • Pafnouti Tchebychev (né en 1821)
  • Karl Weierstrass (né en 1815)