$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Josiah Willard Gibbs (11 février 1839 [New Haven] - 28 avril 1903 [New Haven])

Josiah Willard Gibbs est un scientifique américain du XIXè siècle connu pour avoir introduit le formalisme mathématique dans divers problèmes de physique et de chimie. Né en 1839 à New Haven, il est issu d'une longue lignée d'universitaires. Son père lui-même est professeur de littérature sacrée à l'Université de Yale. Gibbs devient étudiant dans cette université en 1854 où il soutient un doctorat en ingénierie en 1863, apparemment le premier dans cette discipline à avoir été soutenu aux États-Unis. Il enseigne alors le latin et la physique à Yale pendant trois ans, avant d'entreprendre un voyage en Europe de 1866 à 1869. A l'Université d'Heidelberg, il prend notamment connaissance des travaux de Kirchoff et Helmotz.

Gibbs retourne à Yale en 1869 et y est nommé professeur de physique mathématique en 1871, avant même d'avoir publié le moindre article scientifique. Ses premiers travaux, parus en 1873, concernent la représentation des fonctions d'état en thermodynamique. Mettant en application ses méthodes géométriques aux systèmes chimiques à plusieurs phases, il crée ainsi les bases de la thermodynamique chimique.

Les travaux de Gibbs en analyse vectorielle sont aussi très importants. Utilisant les idées de Grassmann, inventeur de la notion d'espace vectoriel, il produit un système beaucoup plus simple à appliquer à la physique que les quaternions d'Hamilton. Il crée aussi un cadre mathématique pour la mécanique statistique tellement bien conçu qu'après sa mort, il continuera à être utilisé pour la mécanique quantique.

Hormis son séjour en Europe, Gibbs, célibataire, passe toute sa vie dans sa maison natale, à New Haven. Il est peu reconnu aux États-Unis, où l'on s'intéresse alors plus à la science appliquée. En revanche, il est l'un des tous premiers scientifiques américains à avoir une reconnaissance internationale. Einstein parlera même de lui comme le "plus grand esprit dans l'histoire de l'Amérique".

Gibbs décède à l'âge de 64 ans d'une occlusion intestinale.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Gibbs

Les mathématiciens contemporains de Gibbs (né en 1839)