Eratosthène (-276 [Cyrène, Libye] - -196 [Alexandrie, Egypte])

Retour au sommaire des biographies

  Eratosthène est né aux environs de 276 av JC à Cyrène, ville située maintenant en Libye. Il séjourne ensuite à Athènes, jusque 40 ans, où il acquiert une solide réputation.

  Au cours du IIIè siècle avant Jésus-Christ, Alexandrie est devenue la plus grande cité du monde. L'époque des conquêtes d'Alexandre est révolue, et c'est désormais par la culture que les souverains alexandrins tentent de se distinguer. Ainsi, Ptolémée fonde à Alexandrie une bibliothèque qui deviendra la plus importante de l'antiquité. A la mort du poète Callimaque, originaire comme lui de Cyrène, et qui fut un de ses maîtres, Eratosthène est appelé par Ptolémée III pour devenir le 3ème bibliothécaire d'Alexandrie. Ceci fit d'Eratosthène l'un des plus multi-disciplinaires des savants.

  D'abord, en mathématiques, on lui doit son célèbre crible, qui, sous une forme un peu modifiée, est encore utilisé de nos jours pour fabriquer des nombres premiers. On lui doit aussi un procédé mécanique, le mésolabe, pour réussir la duplication du cube. Mais c'est en astronomie peut-être qu'Eratosthène a réussi son exploit le plus retentissant : il réussit en effet, à l'aide de quelques mesures sur l'angle des rayons du soleil un jour d'été, à estimer la longueur du méridien terrestre. Il aurait aussi calculé l'inclinaison de l'axe de la terre (phénomène responsable des saisons).

  En histoire, il travaille à l'élaboration d'un système chronologique afin de dater les événements importants survenus depuis la guerre de Troie. En géographie, il fabrique une carte du monde connu (ie le bassin méditerranéen). Il aurait encore dressé un catalogue de 675 étoiles, et se serait aussi intéressé à l'astronomie.

  Certains rapportent qu'Eratosthène était surnommé "Beta" par ses disciples, en référence au fait que, bien que brillant dans de nombreuses disciplines, il n'était dans chacune que le second. Un autre de ses surnoms était "Pentathlos", sans que l'on sache si ceci faisait référence à des qualités sportives, ou bien encore une fois à cette profusion d'activités.

  A la fin de sa vie, Eratosthène est devenu aveugle. Il choisit alors de mettre fin à ses jours.

  Terminons cette biographie en relatant la méthode suivie par Eratosthène pour mesurer la circonférence de la terre. Eratosthène a appris qu'à Syène (maintenant Assaouan), le jour du solstice d'été, à midi, le soleil est à la verticale : les rayons pénètrent jusqu'au fond des puits. Ce n'est plus vrai à Alexandrie. Il observe l'ombre d'un obélisque, et note que les rayons du soleil font alors de l'ordre de 1/50 de circonférence. D'autre part, il sait, en interrogeant les caravanes de chameaux, que la distance entre Syène et Alexandrie est d'environ 5000 stades.

Il en déduit que la longueur du méridien terrestre vaut 50*5000=250 000 stades. Suivant la longueur du stade utilisé par Eratosthène, il trouve un résultat valant entre 40000 et 45000 de nos kilomètres. C'est un résultat remarquable (la valeur réelle est 40074 kms) qui vaut surtout par la simplicité de la méthode employée!

Les mathématiciens contemporains de Eratosthène (né en -276)

Les entrées du Dicomaths correspondant à Eratosthène


Pour signaler une erreur, proposer une amélioration, contacter les auteurs, écrivez à
La BibM@th 2000-2014 - V&F Bayart