$$\newcommand{\mtn}{\mathbb{N}}\newcommand{\mtns}{\mathbb{N}^*}\newcommand{\mtz}{\mathbb{Z}}\newcommand{\mtr}{\mathbb{R}}\newcommand{\mtk}{\mathbb{K}}\newcommand{\mtq}{\mathbb{Q}}\newcommand{\mtc}{\mathbb{C}}\newcommand{\mch}{\mathcal{H}}\newcommand{\mcp}{\mathcal{P}}\newcommand{\mcb}{\mathcal{B}}\newcommand{\mcl}{\mathcal{L}} \newcommand{\mcm}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcc}{\mathcal{C}} \newcommand{\mcmn}{\mathcal{M}}\newcommand{\mcmnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)} \newcommand{\mcmnk}{\mathcal{M}_n(\mtk)}\newcommand{\mcsn}{\mathcal{S}_n} \newcommand{\mcs}{\mathcal{S}}\newcommand{\mcd}{\mathcal{D}} \newcommand{\mcsns}{\mathcal{S}_n^{++}}\newcommand{\glnk}{GL_n(\mtk)} \newcommand{\mnr}{\mathcal{M}_n(\mtr)}\DeclareMathOperator{\ch}{ch} \DeclareMathOperator{\sh}{sh}\DeclareMathOperator{\th}{th} \DeclareMathOperator{\vect}{vect}\DeclareMathOperator{\card}{card} \DeclareMathOperator{\comat}{comat}\DeclareMathOperator{\imv}{Im} \DeclareMathOperator{\rang}{rg}\DeclareMathOperator{\Fr}{Fr} \DeclareMathOperator{\diam}{diam}\DeclareMathOperator{\supp}{supp} \newcommand{\veps}{\varepsilon}\newcommand{\mcu}{\mathcal{U}} \newcommand{\mcun}{\mcu_n}\newcommand{\dis}{\displaystyle} \newcommand{\croouv}{[\![}\newcommand{\crofer}{]\!]} \newcommand{\rab}{\mathcal{R}(a,b)}\newcommand{\pss}[2]{\langle #1,#2\rangle} $$
Bibm@th

Constantin Carathéodory (13 septembre 1873 [Berlin] - 2 février 1950 [Münich])

Constantin Carathéodory est un mathématicien allemand d'origine grec. Né à Berlin en 1873, il est issu d'une famille de l'élite de Constantinople. Après des études à l'académie militaire de Bruxelles, il exerce comme ingénieur sur le barrage d'Assiout en Egypte. Ce n'est qu'en 1900 qu'il se tourne vers les mathématiques, reprenant ses études d'abord à Berlin, puis à Göttingen en 1904 où il passe son doctorat sous la direction de Minkowski. Ses recherches portent alors sur le calcul des variations, et ses relations avec les équations aux dérivées partielles.

De 1909 à 1920, Carathéodory enseigne successivement à Hanovre, Breslau, Göttingen et Berlin. En 1920, à la demande du gouvernement grec, il part enseigner à Smyrne (maintenant Izmir, port turc sur les bords de la mer Egée), ville que les Grecs viennent de conquérir. Quand les turcs reprennent la ville en 1922, il arrive à emmener avec lui à Athènes la bibliothèque de l'université. Après deux années à Athènes, Carathéodory retourne en Allemagne et s'installe définitivement à Münich, où il succède à Lindemann.

Outre les travaux déjà cités, Carathéodory s'est aussi intéressé à la théorie de la mesure, aux fonctions d'une variable réelle, aux fondements mathématiques de la physique (notamment relativité et thermodynamique). Il était un auteur très brillant, à qui l'on doit la simplification de la preuve de nombreux théorèmes.

Les entrées du Dicomaths correspondant à Carathéodory

Les mathématiciens contemporains de Carathéodory (né en 1873)
  • Paul Appell (né en 1855)
  • René Baire (né en 1874)
  • Stefan Banach (né en 1892)
  • Félix Bernstein (né en 1878)
  • Serguei Bernstein (né en 1880)
  • George David Birkhoff (né en 1884)
  • Harald Bohr (né en 1887)
  • Émile Borel (né en 1871)
  • Luitzen Egbertus Jan Brouwer (né en 1881)
  • Cesare Burali-Forti (né en 1861)
  • Elie Cartan (né en 1869)
  • Ernesto Cesàro (né en 1859)
  • André-Louis Cholesky (né en 1875)
  • Richard Courant (né en 1887)
  • Pierre Fatou (né en 1878)
  • Lipót Fejér (né en 1880)
  • John Charles Fields (né en 1863)
  • Ronald Aylmer Fisher (né en 1890)
  • Maurice Fréchet (né en 1878)
  • Guido Fubini (né en 1879)
  • René Gateaux (né en 1889)
  • Thomas Hakon Grönwall (né en 1877)
  • Jacques Hadamard (né en 1865)
  • Hans Hahn (né en 1879)
  • Georg Hamel (né en 1877)
  • Godfrey Harold Hardy (né en 1877)
  • Félix Hausdorff (né en 1868)
  • David Hilbert (né en 1862)
  • Otto Hölder (né en 1859)
  • Johan Jensen (né en 1859)
  • Edmund Landau (né en 1877)
  • Henri Lebesgue (né en 1875)
  • Solomon Lefschetz (né en 1884)
  • John Littlewood (né en 1885)
  • Hermann Minkowski (né en 1864)
  • Paul Montel (né en 1876)
  • Louis Mordell (né en 1888)
  • Emmy Noether (née en 1882)
  • Alessandro Padoa (né en 1868)
  • Paul Painlevé (né en 1863)
  • Giuseppe Peano (né en 1858)
  • Karl Pearson (né en 1857)
  • Emile Picard (né en 1856)
  • Michel Plancherel (né en 1885)
  • Henri Poincaré (né en 1854)
  • Srinivasa Ramanujan (né en 1887)
  • Bertrand Russell (né en 1872)
  • Waclaw Sierpiński (né en 1882)
  • Hugo Steinhaus (né en 1887)
  • Thomas Stieltjes (né en 1856)
  • Teiji Takagi (né en 1875)
  • Otto Toeplitz (né en 1881)
  • Vito Volterra (né en 1860)
  • Hermann Weyl (né en 1885)
  • Ernst Zermelo (né en 1871)